You are currently viewing Quel massage du périnée durant la grossesse ?

Quel massage du périnée durant la grossesse ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:14/12/2021
  • Post last modified:28/06/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :15 min de lecture

Limiter, voire totalement éviter de subir une déchirure ou une épisiotomie, est un souhait de chaque femme à l’approche de l’accouchement. Le massage du périnée, à pratiquer à partir du 8ème mois, peut être une solution qui va permettre à votre plancher pelvien de s’assouplir et ainsi faciliter le passage du bébé.

Qu’est-ce que le massage du périnée ?

Le massage du périnée pendant la grossesse peut aider à prévenir les déchirures pendant l’accouchement.
Lorsqu’il s’agit du massage périnéal, ce vieux dicton s’applique parfaitement : « Une pincée de prévention vaut mieux qu’une tonne de remède ». Le massage périnéal pendant la grossesse consiste à étirer manuellement et en douceur les tissus qui forment le canal de naissance.

Le massage périnéal peut être pratiqué régulièrement au cours des 3 à 4 dernières semaines de grossesse. Cette pratique est souvent conseillé par les sages-femmes lors des séances de préparation à l’accouchement. Certains professionnels de santé vous diront qu’il peut augmenter vos chances d’accoucher (lors d’un accouchement par voie basse) sans endommager votre périnée, et réduire les risques de déchirure et d’épisiotomie.

Cependant, les avantages de cette pratique ancienne n’ont pour l’instant pas été démontrés par des études scientifiques valables. Le massage du périnée n’a pas encore fait la preuve de son efficacité dans la réduction du taux de déchirures ou d’épisiotomies. Par contre, si cela peut vous permettre de mieux appréhender cette zone de votre corps, si vous ne la connaissez pas bien, n’hésitez pas à le pratiquer !

Les déchirures périnéales et les coupures chirurgicales (épisiotomies) nécessitent souvent des points de suture, ce qui peut allonger le temps de récupération après l’accouchement et entraîne souvent des cicatrices, des douleurs et une incontinence urinaire ou fécale qui peuvent avoir un impact négatif sur votre vie longtemps après l’accouchement. La bonne nouvelle, c’est qu’en consacrant seulement 5 minutes par jour au massage du périnée pendant les dernières semaines de la grossesse, vous pouvez éviter de traumatiser les tissus de votre périnée pendant l’accouchement.

Préparer votre périnée avant l’accouchement est fondamental

Votre périnée comprend la zone située derrière votre vagin et votre vulve, jusqu’à votre anus et votre rectum. Ce sont les tissus de votre périnée qui créent un plancher pelvien solide, vous permettant de marcher, de vous tenir debout et qui vous empêchent d’uriner chaque fois que vous toussez. Inutile de dire qu’il est important que ces tissus soient intacts et solides, mais ils doivent aussi être suffisamment souples pour se distendre pendant l’accouchement afin de permettre au bébé de passer par le col de l’utérus et le vagin.

Malheureusement, les tissus périnéaux de nombreuses femmes manquent de souplesse et ne sont pas en mesure de s’étirer pendant l’accouchement, ce qui entraîne des traumatismes ou des déchirures périnéales. Mais, tout comme d’autres types de massage ou d’étirement, le massage du périnée pendant les dernières semaines de la grossesse peut détendre et étirer les tissus de votre périnée.

Ce massage doux permet aux tissus périnéaux de rester flexibles et souples et de les préparer à se détendre et à se dilater naturellement pendant l’accouchement. Le massage du périnée vous permet également de vous entraîner à respirer malgré la sensation de brûlure provoquée par l’étirement du périnée, ce qui, selon de nombreuses femmes, les aide à être plus confiantes et détendues pendant le travail.

Lors de l’accouchement, les positions dîtes physiologiques, comme par exemple allongée sur le côté ou accroupie, limitent les risques de déchirures ou épisiotomies.

Femme enceinte debout portant des habits noirs et une gerbera dans la main droite

Pourquoi masser son périnée ?

Entre 40 et 80 % des femmes rencontrent, à des dégrées variables, une déchirure lors d’un accouchement par voie vaginale. Environ deux tiers des déchirures nécessitent des points de suture. Les lésions du périnée peuvent entraîner des problèmes au niveau du plancher pelvien, comme une incontinence urinaire ou fécale, un prolapsus utérin ou une gêne sexuelle.

Retrouvez ci-dessous quelques avantages du massage périnéal :

✔️ Préparer les tissus du périnée. Le massage augmente le flux sanguin et peut aider les tissus et la peau à s’étirer plus facilement et avec moins de douleur lors de l’accouchement.
✔️ Réduire le risque de déchirure. La pratique régulière du massage périnéal peut diminuer le risque d’épisiotomie ou de déchirure nécessitant des points de suture.
✔️ Réduire le recours aux points de suture. Même si le massage n’empêche pas la déchirure, une étude indique qu’il peut réduire de 10 % le besoin de points de suture. Cela signifie essentiellement que le massage du périnée peut rendre la déchirure moins grave.
✔️ Aider les personnes souffrant d’une cicatrice antérieure. Les femmes qui ont subi une blessure antérieure ou qui ont un périnée « rigide » (danseuses, cavalières) peuvent trouver le massage particulièrement utile pour détendre cette zone.
✔️ Vous préparer à l’accouchement. En prêtant attention à la zone qui s’étire le plus pendant l’accouchement, vous pouvez vous concentrer sur la relaxation et l’apprentissage des sensations que vous rencontrerez. Cela peut vous aider à vous mettre dans le bain, tant physiquement que mentalement. Ce travail contribuera à combattre l’inhibition du reflexe défensif qui ralentit la progression du bébé lors de l’accouchement.
✔️ Vous pouvez même demander à la sage-femme de vous proposer un massage périnéal pendant le travail lui-même. Dans une récente revue d’études, les chercheurs ont découvert que les femmes qui recevaient un massage pendant la deuxième phase du travail (pendant et entre les poussées) avaient un risque plus faible de déchirures du troisième et du quatrième degré.

Quand commencer le massage du périnée ?

Les experts recommandent de commencer le massage une ou deux fois par semaine entre la 34ème et la 36ème semaine de grossesse. Selon certaines sources, vous pouvez répéter le massage tous les jours ou tous les deux jours. Comme pour beaucoup de choses pendant la grossesse, les recommandations diffèrent et peuvent être individuelles.

Quelle que soit la fréquence à laquelle vous choisissez de le faire, vous n’avez besoin que de 5 minutes (minimum 3 minutes et jamais plus de 10 minutes) par séance pour en constater les éventuels bienfaits. 5 minutes de massage périnéal par jour peuvent avoir des effets bénéfiques tout au long de la vie.

Au début, le massage périnéal peut sembler gênant, voire douloureux. Mais plus vous le pratiquerez, plus il deviendra facile et confortable. 5 minutes par jour seulement, pendant les dernières semaines de la grossesse, vous aideront à détendre et à étirer les tissus périnéaux afin d’éviter les traumatismes ou les déchirures périnéales pendant l’accouchement, ainsi que la douleur et l’inconfort pendant les mois et les années qui suivent la naissance de votre bébé. Pensez à demander à votre gynécologue ou à votre sage-femme s’ils ont des suggestions spécifiques concernant le moment où vous devriez commencer le massage et la fréquence à laquelle vous devriez le pratiquer.

Le massage du périnée est déconseillé en cas de contractions douloureuses et/ou fréquentes avant la trente-neuvième semaine d’aménorrhée. Abstenez-vous également en cas d’infection vaginale.

Huiles à utiliser pour masser son périnée

Vous pouvez utiliser diverses huiles pour le massage périnéal. Le principal objectif de l’utilisation d’une huile est de lubrifier pour éliminer les frottements. Le choix d’un type d’huile spécifique dépend de vos préférences personnelles, du choix disponible chez votre commerçant et de votre budget. Ce peut être :

✔️ Les huiles naturelles, comme les huiles de tournesol, de pépins de raisin, de noix de coco, d’amandes ou d’olives biologiques,
✔️ Les lubrifiants stériles, sont également un bon choix car ils sont solubles dans l’eau,
✔️ Le lubrifiant vaginal de votre propre corps, si cela vous met plus à l’aise,
✔️ Quel que soit votre choix, évitez d’utiliser des huiles ou des lubrifiants synthétiques, comme l’huile pour bébé, l’huile minérale ou la vaseline.

Femme enceinte posant la main droite sur son bas-ventre

Réaliser un massage du périnée, étape par étape

Avant de débuter la séance, videz si besoin votre vessie et votre intestin, et procédez à votre toilette intime quotidienne, puis suivez les conseils ci-dessous.

🤰 Étape 1 : lavez vos mains.
Commencez chaque séance de massage par un lavage de mains. Utilisez un savon doux qui n’irritera pas votre périnée. Pendant que vous y êtes, il est bon de couper vos ongles courts pour éviter qu’ils ne grattent ou n’endommagent votre peau délicate.

🤰 Étape 2 : trouvez une position confortable.
Installez-vous dans un endroit calme et confortable. Vous pouvez effectuer le massage en étant allongée dans votre lit ou sur un canapé, les jambes ouvertes et les genoux pliés. Pensez à utiliser des oreillers ou un coussin de grossesse (ou coussin d’allaitement) pour soutenir le haut de votre corps si vous souhaitez vous asseoir en position verticale. Tamisez la lumière, coupez le téléphone portable, mettez une musique douce et profitez de ces quelques minutes pour vous relaxer pleinement.

Vous pouvez également vous masser dans votre bain ou sous la douche, debout avec une jambe sur un tabouret (changez de jambe régulièrement), ou éventuellement assise sur les toilettes. C’est vous qui décidez, mais assurez-vous que l’endroit que vous choisissez est propre et privé, et que vous êtes à l’abri des chutes.

🤰 Étape 3 : commencez le massage.
Appliquez l’huile naturelle ou le lubrifiant personnel sur vos mains propres. Commencez par placer l’un ou les deux pouces à l’intérieur de votre vagin. Envisagez d’utiliser un miroir les premières fois que vous essayez le massage pour vous assurer que vous atteignez le bon endroit.

Appuyez ensuite vos pouces le long de la paroi arrière de votre vagin, en direction de votre anus. Vous ne devez pas appuyer trop fort, mais vous devez exercer une pression suffisante pour ressentir un étirement et même une légère sensation de brûlure.

La respiration joue un rôle important. Prenez de grandes respirations, à la fois profondes et calmes, relâchez autant que possible les muscles de votre anus pour apprendre à inhiber la résistance naturelle de votre plancher pelvien et ainsi favoriser la progression du bébé quand arrivera le jour J.

🤰 Étape 4 : détendez la zone.
Gardez vos doigts dans cette position étirée pendant 1 à 2 minutes. Continuez ensuite en déplaçant vos pouces vers l’extérieur et l’intérieur dans un lent mouvement en forme de « U ». Rappelez-vous que vous ciblez principalement les tissus de l’intérieur du vagin, mais que vous devez ressentir la sensation à l’intérieur et à l’extérieur.

🤰 Étape 5 : détendez-vous.
Essayez de vous détendre autant que possible pendant le massage. Cela signifie détendre à la fois votre corps et votre esprit. Il se peut que vous soyez plus à l’aise avec les sensations au-fur-et-à-mesure que vos tissus s’étirent. Quoi qu’il en soit, ne perdez pas de vue l’heure. La durée totale de votre massage ne doit pas dépasser 10 minutes par séance.

Comme tout muscle, vous allez constater au fil du temps que votre périnée va gagner en élasticité, bien au-delà de ses limites habituelles. Plus vous pratiquerez le massage du périnée, plus vous gagnerez en relâchement.

Conseils pour le partenaire

Votre partenaire peut vous aider, si vous préférez ne pas vous masser vous-même ou si vous trouvez la position inconfortable. Demandez à votre partenaire de suivre les mêmes instructions que pour le massage personnel, mais demandez-lui d’utiliser les index au lieu des pouces.

Veillez à indiquer à votre partenaire s’il doit appliquer plus ou moins de pression en fonction des sensations d’inconfort ou de brûlure que vous ressentez.

Parlez-en à votre sage-femme ou à votre gynécologue si vous ressentez une douleur qui va au-delà du léger inconfort dû à l’étirement de vos tissus. De même, si vous souffrez d’herpès vaginal, de mycose ou de toute autre infection vaginale, vous devez en parler avant d’effectuer un massage.

A retenir

Le massage régulier du périnée est une bonne méthode à ajouter à votre boîte à outils lorsque vous vous préparez au travail et à l’accouchement. Bien que le massage ne garantisse pas que vous n’aurez pas de déchirure ou que vous n’aurez pas à subir d’autres interventions, comme une épisiotomie ou des points de suture, il peut vous aider à démystifier certaines des sensations que vous pourriez ressentir lorsque votre bébé fera son entrée dans le monde.

Grâce au massage du périnée, petit à petit, un lien va s’opérer entre votre plancher pelvien et votre cerveau. Vous allez ainsi prendre pleine conscience de votre musculature intime et mieux maitriser cette zone qui, de nature « fermée », va être de plus en plus sous votre contrôle.

Laisser un commentaire