You are currently viewing Qu’est-ce qui affaiblit le plancher pelvien ?

Qu’est-ce qui affaiblit le plancher pelvien ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:13/09/2022
  • Post last modified:13/09/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :14 min de lecture

C’est une excellente question à laquelle il faut absolument répondre ! La faiblesse du plancher pelvien n’est que trop fréquente, surtout après avoir eu des enfants. Quelles sont donc les causes de la faiblesse du plancher pelvien et que faire pour les éviter ?

La première chose à comprendre est que le plancher pelvien est un ensemble de muscles, comme tous les autres muscles de votre corps. Il est principalement constitué de fibres à contraction lente (70 %), les fibres à contraction rapide ne représentant que 30 %. Qu’est-ce que cela nous apprend ?

Le plancher pelvien est construit pour l’endurance, mais les fibres à contraction rapide sont là pour capter les éternuements ! Les muscles du plancher pelvien n’ont pas pour seul rôle de nous aider à contrôler nos intestins. Des muscles du plancher pelvien forts améliorent la vie sexuelle, notamment en augmentant la fréquence et la force des orgasmes. Ils nous aident également à stabiliser notre bassin et notre colonne vertébrale tout au long de la journée et à soutenir nos organes pelviens ! Il s’agit d’un entraînement d’endurance.

Compte tenu de l’importance de l’action du plancher pelvien, y aurait-il un avantage à maintenir les muscles contractés toute la journée ? NON ! Et cela peut justement aggraver les symptômes au niveau du plancher pelvien, provoquant douleurs et dysfonctionnements.

Quel est le rôle des muscles du plancher pelvien ?

Le plancher pelvien, ou plus communément appelé le périnée, est un groupe de muscles intercroisés avec différentes structures qui ferment le bassin. Dans la vie de tous les jours, il sert à soutenir les organes ! Pour que l’intestin, la vessie, l’utérus et le foie, pour ne citer qu’eux, restent bien à leur place. Le périnée assure plusieurs fonctions :

  • il assure la continence urinaire,
  • il assure la continence anale,
  • il participe à une vie sexuelle épanouie,
  • il assure une partie de la fonction de reproduction,
  • il permet d’avoir une bonne posture au quotidien et donc d’éviter les douleurs de dos.

Lorsque le périnée est fort, il nous aide à prévenir des problèmes tels que :

💪 l’incontinence (perte involontaire d’urine ou de matières fécales). Les muscles du plancher pelvien vous aident à contrôler les fonctions de la vessie et de l’intestin, par exemple en vous permettant de vous retenir jusqu’à un moment et un endroit appropriés.

💪 le prolapsus (manque de soutien) de la vessie, de l’utérus et de l’intestin. On le connait plus couramment sous le nom de descente d’organes.

💪 la béance vaginale, à cause d’un trop grand relâchement des muscles vaginaux. Elle peut survenir après un ou plusieurs accouchements.

Quelles sont les causes d’un plancher pelvien affaibli ?

Les causes les plus fréquentes de faiblesse des muscles du plancher pelvien sont listées ci-dessous.

La grossesse et l’accouchement

La grossesse et l’accouchement peuvent affecter le plancher pelvien de trois façons :

  • Le poids du bébé qui exerce une pression sur le plancher pelvien.
  • L’augmentation des hormones telles que les œstrogènes et la relaxine qui relâchent les ligaments pour aider le corps à se préparer au travail.
  • Le plancher pelvien est trop étiré ou déchiré pendant l’accouchement.

On pense souvent à tort que seuls les accouchements par voie vaginale peuvent provoquer des problèmes au niveau des muscles du plancher pelvien. Des études ont montré que même si vous avez accouché par césarienne, vous pouvez toujours rencontrer les problèmes d’affaiblissement du plancher pelvien (tels que l’incontinence urinaire d’effort), même si le risque est probablement moindre que si vous aviez accouché par voie vaginale.

Cela signifie que, vous ayez accouché par voie vaginale ou par césarienne, il est important de pratiquer régulièrement des exercices du plancher pelvien, tels que les exercices de Kegel, pour maintenir vos muscles en bonne santé et prévenir des problèmes tels que l’incontinence urinaire d’effort.

Outre la pratique régulière d’exercices du plancher pelvien, le simple fait d’avoir une bonne posture peut aider à soulager une partie de la pression exercée sur le plancher pelvien pendant et après la grossesse.

Le surpoids

Le surpoids peut exercer une pression accrue sur la zone pelvienne et trop solliciter les muscles du plancher pelvien. Bien que peu connu, le lien entre l’obésité et fuites urinaires est bien réel

La constipation (effort excessif pour vider les intestins) 

La constipation à long terme peut affaiblir les muscles du plancher pelvien. Dans certains cas, la constipation est l’un des symptômes associés à un dysfonctionnement du plancher pelvien, une affection qui empêche les muscles du plancher pelvien de se resserrer et de se détendre pour permettre l’évacuation des selles.

Le port persistant de charges lourdes 

Le fait de soulever régulièrement des poids lourds (à la salle de sport, par exemple, ou dans le cadre de votre activité professionnelle) peut exercer une pression supplémentaire sur les muscles du plancher pelvien, qui se tendent alors trop et s’affaiblissent.

La toux excessive

Les quintes de toux, les éternuements… Une toux chronique provoque des efforts répétitifs et une pression sur le périnée. Le fait de tousser pousse le périnée vers le bas par à-coup, ce qui induit des pressions qui l’affaiblit petit à petit, quotidiennement, lentement mais sûrement. 

Une mauvaise posture 

Si votre plancher pelvien est déjà affaibli, une mauvaise posture peut aggraver d’autres symptômes tels que l’incontinence urinaire d’effort. Maintenir une bonne posture signifie que vous ne soumettez pas les muscles du plancher pelvien à une pression défavorable en vous asseyant dans une position avachie.

Mauvaises postures et bonne posture sur une chaise
Mauvaises postures et bonne posture à adopter sur une chaise

La ménopause 

Les changements des niveaux hormonaux à la ménopause, notamment la carence en œstrogène physiologique, à cette période de la vie favorise le relâchement des muscles et des ligaments, ce qui entraine une baisse de tonicité des muscles du périnée. Il n’est pas rare, à ce moment de la vie, de voir apparaître ou réapparaître des fuites urinaires. De plus, une éventuelle prise de poids liée à la modification hormonale peut survenir et accroitre la pression sur le périnée. 

Le vieillissement 

Il existe malheureusement une augmentation constante de l’incontinence avec l’âge. Le vieillissement ainsi que la dépendance qu’elle soit physique ou mentale sont les facteurs favorisant les fuites urinaires chez les personnes âgées. Prendre de l’âge peut accentuer des incontinences urinaires déjà présentes et il peut également contribuer à l’apparition d’une nouvelle fuite. Effectivement, les nerfs périphériques contrôlant ce fonctionnement se détériorent, entrainant des contractions musculaires anarchiques. Avec l’âge, notre cerveau vieillit lui aussi. La survenue de fuites urinaires est fortement liée au déclin des fonctions cognitives.

Quels sont les symptômes d’une dysfonction des muscles du plancher pelvien ?

Les symptômes d’un dysfonctionnement du plancher pelvien sont les suivants :

👎 des fuites d’urine en cas de toux, d’éternuement, de rire ou de course à pied

👎 une incontinence fécale (également connue sous le nom de fuite intestinale)

👎 une incapacité à atteindre les toilettes à temps

👎 une sensation diminuée dans le vagin

👎 des tampons qui se délogent ou tombent

👎 un renflement prononcé à l’ouverture du vagin

👎 une sensation de lourdeur dans le vagin (prolapsus des organes pelviens : utérus, intestin ou vessie)

👎 une sensation de lourdeur ou de tiraillement au niveau du bassin ou du dos

👎 des infections récurrentes des voies urinaires ou muguet récurrent

👎 des douleurs vulvaires, des douleurs lors des rapports sexuels, une incapacité à atteindre l’orgasme.

Que puis-je faire pour éviter les dommages ?

Si vous présentez l’un des symptômes ci-dessus, la première chose à faire est de consulter votre médecin généraliste. Il sera en mesure de diagnostiquer l’affection et de vous proposer des conseils et un traitement.

A éviter

Tout d’abord pour éviter d’endommager les muscles de votre plancher pelvien, évitez :

⛔️ la constipation et/ou les efforts pour aller à la selle

⛔️ soulever des charges lourdes de manière persistante

⛔️ la toux et les efforts répétitifs

⛔️ de prendre trop de poids.

💡 💡 Intégrez un entraînement du périnée dans votre vie en :

  • en contractant les muscles du périnée chaque fois que vous toussez, éternuez ou soulevez un objet.
  • en faisant régulièrement de l’exercice, par exemple en marchant.
  • progressez dans vos exercices en les faisant pendant la journée dans différentes positions, par exemple debout, assis(e) ou à quatre pattes.

Il existe de nombreuses options non chirurgicales pour traiter la faiblesse du plancher pelvien.

Les exercices du plancher pelvien

De simples exercices de Kegel peuvent aider à resserrer et à tonifier les muscles du plancher pelvien. Pour savoir comment les réaliser, consultez mon guide des exercices du plancher pelvien.

Les exercices du plancher pelvien avec un appareillage

Des dispositifs spéciaux tels que les boules de Kegel, les cônes vaginaux, les sondes vaginales peuvent aider à renforcer les muscles du plancher pelvien.

La physiothérapie

Pour toute personne dont le contrôle du système pelvien est insuffisant, il peut être intéressant de réaliser des exercices de Pilates (de premier niveau) pour commencer à mettre en œuvre le contrôle du système périnéal avec des mouvements.

⚠️ Si vous n’êtes pas sûr(e) d’exercer correctement les muscles de votre périnée ou si vous avez des problèmes urinaires, vous devriez prendre rendez-vous avec un professionnel de santé spécialisé dans le plancher pelvien.

Les causes d’affaiblissement du plancher pelvien son multiples. Au cours de la vie, les muscles du périnée peuvent malheureusement se relâcher et ce problème n’est pas à prendre à la légère ! Il est important de prendre soin de son périnée quotidiennement. N’hésitez pas à pratiquer des séances de renforcement périnéal quelque soit votre âge !

Laisser un commentaire